Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Locations ponctuelles de logements via des sites : le numérique ne peut pas être la jungle (Cosse)

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse a affirmé mardi la nécessité de mieux encadrer mais pas d’interdire l’activité des sites internet tels qu’AirBnb proposant des locations pour des séjours de courte durée, jugeant que le numérique ne peut pas être la jungle.

Publié le  à 0 h 0

2Locations ponctuelles de logements via des sites : "le numérique ne peut pas être la jungle" (Cosse)2

"Avec Axelle Lemaire nous ne voulons pas interdire" les plateformes de location de courts séjours entre particuliers, a affirmé la ministre sur France Info.

"Le numérique est un outil formidable, mais ça ne peut pas être la jungle : les gens (qui mettent leur bien en location) doivent payer la taxe de séjour, déclarer leurs revenus", a-t-elle poursuivi.

Car Airbnb est devenu "un site marchand où tout le monde met en location ses biens, à tel point que (...) se loger devient difficile pour des gens comme vous et moi", a jugé Mme Cosse.

"Et ce n’est pas qu’un phénomène parisien : j’ai été saisie par le maire d’Ajaccio, par des maires de communes basques", a rapporté la ministre.

En cours d’examen au Sénat, le projet de loi République numérique "ne règle pas" la question de "l’inégalité de traitement" entre loueurs professionnels et plateformes de location entre particuliers, a estimé la veille la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim).

"Si un pas semble être fait vers plus de transparence en termes d’enregistrement et de déclaration, la collecte" de la taxe de séjour par ces plateformes communautaires "reste facultative", privant les communes de "recettes pourtant nécessaires au dynamisme de la vie locale", a estimé la fédération.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Locations ponctuelles de (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Locations ponctuelles de logements via des... : à lire également

Actualités

La crise immobilière n’est pas terminée

Le marché de l’immobilier frémit à peine, ce n’est pas la fin de la crise. La première baisse des taux significative attendue à partir de juin, prochain n’y changera rien.

Locations ponctuelles de logements via des... : Mots-clés relatifs à l'article