Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Immobilier : accélération de la baisse des prix

Selon les chiffres publiés par l’INSEE ce jour, au deuxième trimestre 2015, les prix des logements anciens baissent de nouveau de –0,6%, soit trois fois plus rapidement qu’au premier trimestre 2015.

Publié le  à 0 h 0

Au deuxième trimestre 2015, les prix des logements anciens baissent de nouveau (–0,6 % par rapport au trimestre précédent, en données provisoires corrigées des variations saisonnières), un peu plus rapidement qu’au trimestre précédent (–0,2 %).

2Baisse des prix de -2.70% sur un an2

Immobilier : accélération de la baisse des prix

Sur un an, les prix des logements anciens diminuent de 2,7 %. Il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis l’entrée dans la période actuelle de diminution des prix (mi–2012). Cette baisse est plus accentuée pour les appartements (–3,1 %) que pour les maisons (–2,4 %). Entre mi–2012 et fin 2014, au contraire, le prix des maisons avait davantage baissé que celui des appartements.

2En Île-de-France, baisse des prix plus marquée depuis fin 20142

En Île-de-France, la baisse des prix des logements anciens se poursuit à un rythme proche de celui observé depuis fin 2014 : –0,6 % sur le trimestre, –2,6 % sur un an. Cette baisse est plus marquée qu’entre mi–2012 et fin 2014. Elle concerne également plus les appartements (–3,0 % sur un an) que les maisons (–1,9 %).

Nouvelle baisse des prix en province

En province, les prix baissent à nouveau au deuxième trimestre 2015 (–0,6 % sur le trimestre, –2,8 % sur l’année), après une pause au premier trimestre. Comme en Île-de-France, la baisse est plus marquée pour les appartements (–3,3 % sur un an) que pour les maisons (–2,6 %).

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Immobilier : accélération de Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Immobilier : accélération de la baisse des prix : à lire également

Actualités

La crise immobilière n’est pas terminée

Le marché de l’immobilier frémit à peine, ce n’est pas la fin de la crise. La première baisse des taux significative attendue à partir de juin, prochain n’y changera rien.

Immobilier : accélération de la baisse des prix : Mots-clés relatifs à l'article