OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.92/5 (12 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (166 avis)
PREIMIUM
3.54/5 (13 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.21/5 (284 avis)
DYNAPIERRE
3.2/5 (83 avis)
OPCIMMO
3.19/5 (350 avis)
FRUCTIFRANCE
3.17/5 (59 avis)
SILVER GENERATION
3.07/5 (29 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.04/5 (53 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.95/5 (112 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.69/5 (65 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > PEL : comment éviter la flat tax ?
PEL : comment éviter la flat tax ?

PEL : comment éviter la flat tax ?

La flat tax ou PFU (Prélèvement Libératoire Unique) sera applicable à partir du 1er janvier 2018. Le gouvernement a confirmé cette semaine que le PEL, et donc le CEL également, seraient bien impactés par cette nouvelle fiscalité. Est-il possible d’échapper à la flat tax sur ses placements d’épargne logement ? Peut-on en limiter ses effets ? Détails.

Publié le  à 0 h 0

[a[PEL]a] & [a[CEL]a] : il est encore temps d’agir, avant le 31 décembre 2017, afin de réduire ou plus simplement d’échapper à la [a[flat tax]a]. Tout dépend de votre situation actuelle.

Vous n’avez pas encore de PEL ?

Ouvrez un PEL impérativement avant le 31 décembre 2017. Tous les PEL ouverts après le 1er janvier 2018 subiront de plein fouet la flat tax de 30% sur les intérêts (ie, ce [a[placement long terme]a] ne devrait plus avoir la moindre attractivité). Avec un taux brut actuel de 1%, soit 0.83% net (prélèvements sociaux applicables au 1er janvier 2018 déduits), le PEL, passée la date du 1er janvier 2018, ne servira plus que du 0.70% net. C’est à dire moins que le [a[livret A]a] (0.75%), dont le taux a été figé pour les deux années à venir. Autant dire que le gouvernement veut mettre un terme aux nouveaux PEL.

En effet, le taux actuel du PEL est de 1%, mais reste soumis aux prélèvements sociaux. Ces derniers vont passer à 17.20% au 1er janvier 2018. Le taux net d’épargne du PEL, version anté 2018, au 1er janvier 2018 sera donc de 0.83%.

Vous possédez un vieux PEL, de plus de 12 ans ?

li PEL avec un taux d’intérêt élevé

Vos intérêts sont d’ores et déjà imposables sur le revenu, selon votre taux marginal d’imposition le plus élevé, et sont également soumis aux prélèvements sociaux. Tout dépend alors du taux d’épargne de votre PEL (fixé à l’ouverture et invariable sur toute la durée du vie du PEL). Si votre PEL sert un taux de rémunération élevé, et que vous êtes imposable sur les revenus, la flat tax est une bonne affaire pour vous. En effet, cette dernière englobant les prélèvements sociaux... Votre fiscalité va baisser.

li PEL avec un taux d’intérêt moyen

Si vous êtes imposable sur les revenus, la flat tax est au final une bonne affaire pour vous. Plus votre imposition sur le revenu est élevée et plus vous serez gagnant. Par contre, si vous êtes non imposable sur le revenu, le mieux serait sans d’étudier l’opportunité de mettre un terme à ce placement. Avec un rendement moyen et une fiscalité en hausse, vous trouverez sans doute mieux ailleurs. Etudiez l’opportunité de fermer votre PEL avant la fin d’année.

Vous possédez un PEL actuellement, moins de 12 ans

Vous ne subirez donc pas la flat tax, mais bel et bien la hausse des prélèvements sociaux. Le taux passant de 15.50% à 17.20%. A vous de voir si vous acceptez cette nouvelle donne ou si vous préférez passer à autre chose. Certains épargnants aisés ont tout intérêt à attendre patiemment les 12 ans d’âge de leur PEL. Cela est synonyme pour eux de baisse de la fiscalité.

En effet, un épargnant avec un TMI de 30% sur l’IR, verra ses intérêts taxés à hauteur de 45.50% aujourd’hui (30% IR + 15.50% PS), 47.20% dès le 1er janvier 2018, mais dès lors que son PEL aura 12 ans, ne sera imposé qu’à hauteur de 30% (flat tax). Soit une baisse de la fiscalité de 17.20% !!! Mais c’est vrai qu’il s’agit là aussi de prendre un pari sur la stabilité de la fiscalité sur les années restantes... Et de ce point de vue, rien n’est gagné.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Nouveau report du prolongement de la ligne 12 : la maire d'Aubervilliers va saisir la justice
Nouveau report du prolongement de la ligne 12 : la maire d’Aubervilliers va saisir la justice

La maire PCF d’Aubervilliers va saisir la justice pour faire la lumière sur les responsabilités dans les retards du prolongement de la ligne 12 du métro dont la RATP vient de reporter de deux ans sa mise en service, soit désormais en 2021, a indiqué jeudi la municipalité à l’AFP.

Logement : accord députés-sénateurs sur le projet de loi Elan
Logement : accord députés-sénateurs sur le projet de loi Elan

Députés et sénateurs réunis mercredi en commission mixte paritaire ont trouvé un accord sur une version commune du projet de loi Elan sur le logement, a-t-on appris auprès de plusieurs participants.

Plateformes en ligne : l'Assemblée vote des dérogations aux obligations déclaratives fiscales
Plateformes en ligne : l’Assemblée vote des dérogations aux obligations déclaratives fiscales

L’Assemblée nationale a voté lundi soir des dérogations aux obligations déclaratives fiscales pour certaines plateformes d’économie collaboratives, de type Blablacar, dans le cadre des discussions du projet de loi antifraude.

Krack immobilier : une chute des prix de -25% à -35% attendue en Angleterre, en cas de Brexit sans accord
Krack immobilier : une chute des prix de -25% à -35% attendue en Angleterre, en cas de Brexit sans accord

La bulle immobilière dans toute l’Europe concerne également l’Angleterre. Avec le Brexit, les risques de dégonflement des prix sont renforcés outre-Manche. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre a prévenu le gouvernement britannique que les prix de l’immobilier pourraient chuter de 25 à 35 %, dans le scénario le plus pessimiste envisagé en cas de Brexit sans accord.

Rénovation énergétique : le crédit d'impôt ne sera pas transformé en prime en 2019
Rénovation énergétique : le crédit d’impôt ne sera pas transformé en prime en 2019

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ne sera pas transformé en prime l’an prochain comme initialement prévu, a annoncé vendredi le gouvernement, confirmant des informations des Echos, une décision critiquée par le secteur du bâtiment.

Logements HLM : hausse des demandes, réduction des moyens alloués, un étau ubuesque
Logements HLM : hausse des demandes, réduction des moyens alloués, un étau ubuesque

L’univers des HLM, contraint par l’exécutif à des économies et une réorganisation générale, est pris en étau face à une demande élevée, a jugé mardi l’Union sociale de l’habitat (USH), confédération du secteur, présentant son congrès annuel prévu début octobre.

Le maintien à flot du marché de l'immobilier en France repose-t-il uniquement sur les taux bas des crédits immobiliers ?
Le maintien à flot du marché de l’immobilier en France repose-t-il uniquement sur les taux bas des crédits immobiliers ?

Pour une fois, tout le monde semble être d’accord. Le marché de l’immobilier en France tient bon essentiellement par cette politique des taux bas de la BCE. En cas de remontée des taux, la situation devrait être donc bien différente. Les alertes se multiplient. D’autant que la BCE a annoncé clairement la couleur, cette politique non conventionnelle de taux à 0% (taux de refinancement) et taux négatif pour les dépôts, devrait cesser à l’horizon 2019...

Les ventes de logements neufs progressent un peu au 2T 2018
Les ventes de logements neufs progressent un peu au 2T 2018

Les ventes de logements neufs ont légèrement monté au deuxième trimestre 2018, résistant à l’essoufflement de la construction cette année, a annoncé jeudi la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Crédit immobilier : taux et revenus stables, mais durée d'emprunt et coût relatif en hausse, déjà un mauvais signe ?
Crédit immobilier : taux et revenus stables, mais durée d’emprunt et coût relatif en hausse, déjà un mauvais signe ?

Alors que certains professionnels nous promettent le retournement du marché de l’immobilier pour l’été 2019, l’Observatoire Crédit Logement / CSA, dans sa publication concernant le mois d’août, alerte de son côté sur le coût actuel record des crédits immobiliers. Si les taux restent sages à des niveaux historiquement faibles, les revenus des emprunteurs n’augmentent pas, et comme la durée des crédits augmente de plus en plus... Algébriquement, rien de bon.

Bulle immobilière : la situation devient sérieuse pour la BCE
Bulle immobilière : la situation devient sérieuse pour la BCE

Alors que les différents observateurs ne cessent de marteler que les prix de l’immobilier en Europe sont sur-estimés de 20 à 30%, au tour cette fois-ci de la BCE de considérer que la bulle immobilière devient inquiétante.

Crédits immobiliers : les taux se maintiennent en août
Crédits immobiliers : les taux se maintiennent en août

Les banques françaises ont maintenu en août le niveau général des taux d’intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers, et risquent de le remonter pour suivre la reprise de l’inflation, selon une étude mensuelle publiée mercredi.

Crédit immobilier : l'impact du prélèvement à la source sur votre taux d'endettement, un réel souci ?
Crédit immobilier : l’impact du prélèvement à la source sur votre taux d’endettement, un réel souci ?

Certains futurs acquéreurs de biens immobiliers s’inquiètent de la mise en place du prélèvement à la source. Leur impôt sur le revenu sera collecté directement par leur employeur dès le 1er janvier 2019, leur feuille de paie indiquera alors un montant net à payer plus faible qu’à ce jour. la crainte est que cela nuise à leur dossier, par exemple, lors d’une demande de crédit immobilier, puisque, en théorie, mécaniquement leur taux d’endettement, calculé par la banque, devrait augmenter. En théorie seulement, mais pas dans la vraie vie.