OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4/5 (22 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (177 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (305 avis)
FRUCTIFRANCE
3.16/5 (61 avis)
OPCIMMO
3.15/5 (364 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (37 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.91/5 (117 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (70 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Crédit immobilier : l’obligation de domiciliation des revenus en échange d’un taux négocié bientôt supprimée
Crédit immobilier : l'obligation de domiciliation des revenus en échange d'un taux négocié bientôt supprimée

Crédit immobilier : l’obligation de domiciliation des revenus en échange d’un taux négocié bientôt supprimée

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation commerciale, selon un amendement au projet de loi Pacte validé par l’Assemblée Nationale.

Publié le  à 0 h 0

Décriée depuis sa mise en place, cette possibilité d’octroyer une ristourne sur le taux du crédit immobilier en l’échange de l’obligation de domicilier ses revenus dans la banque prêteuse sera supprimée. Dans les faits, les banques n’avaient que peu recours à cette possibilité. L’engagement des emprunteurs était plus moral, et rien ne figurait noir sur blanc sur les contrats de prêts. Désormais, la négociation du taux de crédit immobilier pourra être plus saine en évitant ainsi de recevoir des offres de prêts avec des taux en dehors du marché, sous prétexte que le futur emprunteur n’envisage pas de changer de banque.

Crédit immobilier : la domiciliation des revenus bientôt supprimée

Le projet de loi du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, qui était examiné la semaine dernière en nouvelle lecture à l’Assemblée, devrait être adopté définitivement dans les prochaines semaines. Les députés ont supprimé l’ordonnance du 1er juin 2018 qui donnait la possibilité à une banque d’imposer à un client de domicilier ses revenus principaux dans son établissement pour une durée maximale de dix ans en contrepartie d’avantages commerciaux liés à une offre de prêt.

Un frein levé à la mobilité bancaire

Ce dispositif aurait pu "constituer un frein important à la mobilité bancaire", qui "constitue un axe essentiel pour renforcer le fonctionnement concurrentiel du marché, au bénéfice de l’ensemble des consommateurs", selon les auteurs de l’amendement, la rapporteure thématique Coralie Dubost et le rapporteur général Roland Lescure, tous deux LREM. En vigueur depuis le 1er janvier 2018, cette mesure avait suscitérapidement une levée de boucliers parmi les associations de consommateurs. Au point de conduire le ministère de l’Economie et des Finances à demander au Comité consultatif du secteur financier de se pencher sur le sujet.

Cette instance, dont la mission est de proposer des mesures pour améliorer les relations entre établissements financiers et clients, avait préconisé dans un rapport publié fin février la suppression de la domiciliation des revenus.

"C’est forcément une bonne chose le fait de supprimer cette ordonnance qui permettait toutes les dérives mais malheureusement il reste encore beaucoup à faire pour que les consommateurs puissent faire jouer à plein la concurrence en matière de compte bancaire", a déclaré à l’AFP Matthieu Robin, chargé de mission banque à l’UFC-Que Choisir.

Dénonçant une mobilité bancaire "anémique"en France, de l’ordre de 4%, "un chiffre deux à trois fois inférieur à la moyenne européenne", ce spécialiste de l’UFC-Que choisir pointe des "dysfonctionnements" dans l’application de la loi sur la mobilité bancaire.

De son côté, la Fédération bancaire française (FBF), l’association de lobbying des banques françaises, "regrette l’instabilité réglementaire", dans une déclaration transmise à l’AFP.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Côte d'Opale : la déclaration d'utilité publique d'un projet immobilier annulée en appel
Côte d’Opale : la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier annulée en appel

La cour administrative d’appel de Douai a annulé la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier de 160 hectares, comprenant golf et centre de balnéothérapie, près du site classé du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais), selon un arrêt consulté par l’AFP samedi.

Eiffage et Aéroport Marseille-Provence nommés concessionnaires de l'aéroport Lille-Lesquin
Eiffage et Aéroport Marseille-Provence nommés concessionnaires de l’aéroport Lille-Lesquin

La société constituée par Eiffage et Aéroport Marseille-Provence, dont Eiffage est l’actionnaire majoritaire, a été désignée concessionnaire de l’aéroport de Lille-Lesquin, dans le Nord, pour une durée de 20 ans, a annoncé l’entreprise vendredi soir dans un communiqué.

Le trafic des aéroports parisiens en hausse de 5,2% du trafic en juin
Le trafic des aéroports parisiens en hausse de 5,2% du trafic en juin

Les aéroports parisiens d’Orly et de Charles-de-Gaulle ont enregistré en juin une progression de 5,2% de leur trafic passagers par rapport à juin 2018, accueillant au total 9,9 millions de passagers, a annoncé leur gestionnaire groupe ADP vendredi.

Amende pour l'ex-DG de Corse-Matin pour abus de biens sociaux
Amende pour l’ex-DG de Corse-Matin pour abus de biens sociaux

L’ex-directeur général de Corse-Matin, Antony Perrino, également entrepreneur immobilier, a été condamné à 15.000 euros d’amende vendredi par le tribunal correctionnel d’Ajaccio pour abus de biens sociaux en lien avec un membre présumé de la bande criminelle du ’Petit bar.

Europacity : la justice valide en appel la création de la zone d'aménagement
Europacity : la justice valide en appel la création de la zone d’aménagement

La justice a validé jeudi en appel la création d’une zone d’aménagement (ZAC) sur des terres agricoles au nord de Paris, qui doit notamment permettre d’implanter le mégacomplexe de commerces et de loisirs controversé Europacity, selon l’arrêt consulté par l’AFP.

CORRIGÉ : Le gouvernement promet plus de 200 M EUR par an pour le logement en Outre-mer
CORRIGÉ : Le gouvernement promet plus de 200 M EUR par an pour le logement en Outre-mer

Le gouvernement prévoit un plan pour le logement en Outre-mer jusqu’en 2022, comptant encourager la construction de logements sociaux et introduire une aide locale à l’accession à la propriété, a-t-il annoncé mercredi, avec une enveloppe de plus de 200 millions d’euros annuels.

Logement en Outre-mer : un plan à 200 millions d'euros, portés jusqu'en 2022
Logement en Outre-mer : un plan à 200 millions d’euros, portés jusqu’en 2022

Le gouvernement lance un plan pour le logement en Outre-mer jusqu’en 2022, comptant encourager la construction de logements sociaux et introduire une aide localeà l’accession à la propriété, a-t-il annoncé mercredi, avec une enveloppe de plus de 200 millions d’euros annuels.

Investissement immobilier Denormandie : des premières offres clés en mains à Limoges
Investissement immobilier Denormandie : des premières offres clés en mains à Limoges

Les investisseurs dans l’immobilier seront sans doute ravis d’apprendre que des premières offres en Denormandie "clés en mains" sont d’ores et déjà proposées. Le Groupe Buildinvest propose ainsi des lots à acquérir, dans ce cadre, sur Limoges, ville éligible au dispositif fiscal.

L'Etat lance Facil Habitat, un site d'aide aux propriétaires
L’Etat lance Facil Habitat, un site d’aide aux propriétaires

L’Etat a lancé mardi le site internet Facil Habitat afin d’aider les propriétaires dans l’ensemble de leurs démarches immobilières, de la mise en location à l’obtention d’aides pour des travaux, afin d’aider à réduire le manque de logements disponibles.

CORRIGÉ : Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation
CORRIGÉ : Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation

La transformation de la Gare du Nordà Paris, qui doit tripler sa surface avant les Jeux olympiques de 2024, a été rejetée sur son volet commercial par une commission spécialisée, un avis bloquant en l’état l’obtention d’un permis de construire.

Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation
Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation

La transformation de la Gare du Nordà Paris, qui doit tripler sa surface avant les Jeux olympiques de 2024, a été rejetée sur son volet commercial par une commission spécialisée, un avis bloquant en l’état l’obtention d’un permis de construire.

BTP : Eiffage gagne un contrat à 57 M EUR à Brest
BTP : Eiffage gagne un contrat à 57 M EUR à Brest

Le groupe de BTP Eiffage a gagné un contrat à 57 millions d’euros pour construire un complexe médical à Brest et en assurer la maintenance pendant ses premières années, a-t-il annoncé lundi.