OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.89/5 (18 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (176 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (301 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (358 avis)
FRUCTIFRANCE
3.13/5 (60 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (35 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.93/5 (115 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (69 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Crédit immobilier : l’obligation de domiciliation des revenus en échange d’un taux négocié bientôt supprimée
Crédit immobilier : l'obligation de domiciliation des revenus en échange d'un taux négocié bientôt supprimée

Crédit immobilier : l’obligation de domiciliation des revenus en échange d’un taux négocié bientôt supprimée

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation commerciale, selon un amendement au projet de loi Pacte validé par l’Assemblée Nationale.

Publié le  à 0 h 0

Décriée depuis sa mise en place, cette possibilité d’octroyer une ristourne sur le taux du crédit immobilier en l’échange de l’obligation de domicilier ses revenus dans la banque prêteuse sera supprimée. Dans les faits, les banques n’avaient que peu recours à cette possibilité. L’engagement des emprunteurs était plus moral, et rien ne figurait noir sur blanc sur les contrats de prêts. Désormais, la négociation du taux de crédit immobilier pourra être plus saine en évitant ainsi de recevoir des offres de prêts avec des taux en dehors du marché, sous prétexte que le futur emprunteur n’envisage pas de changer de banque.

Crédit immobilier : la domiciliation des revenus bientôt supprimée

Le projet de loi du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, qui était examiné la semaine dernière en nouvelle lecture à l’Assemblée, devrait être adopté définitivement dans les prochaines semaines. Les députés ont supprimé l’ordonnance du 1er juin 2018 qui donnait la possibilité à une banque d’imposer à un client de domicilier ses revenus principaux dans son établissement pour une durée maximale de dix ans en contrepartie d’avantages commerciaux liés à une offre de prêt.

Un frein levé à la mobilité bancaire

Ce dispositif aurait pu "constituer un frein important à la mobilité bancaire", qui "constitue un axe essentiel pour renforcer le fonctionnement concurrentiel du marché, au bénéfice de l’ensemble des consommateurs", selon les auteurs de l’amendement, la rapporteure thématique Coralie Dubost et le rapporteur général Roland Lescure, tous deux LREM. En vigueur depuis le 1er janvier 2018, cette mesure avait suscitérapidement une levée de boucliers parmi les associations de consommateurs. Au point de conduire le ministère de l’Economie et des Finances à demander au Comité consultatif du secteur financier de se pencher sur le sujet.

Cette instance, dont la mission est de proposer des mesures pour améliorer les relations entre établissements financiers et clients, avait préconisé dans un rapport publié fin février la suppression de la domiciliation des revenus.

"C’est forcément une bonne chose le fait de supprimer cette ordonnance qui permettait toutes les dérives mais malheureusement il reste encore beaucoup à faire pour que les consommateurs puissent faire jouer à plein la concurrence en matière de compte bancaire", a déclaré à l’AFP Matthieu Robin, chargé de mission banque à l’UFC-Que Choisir.

Dénonçant une mobilité bancaire "anémique"en France, de l’ordre de 4%, "un chiffre deux à trois fois inférieur à la moyenne européenne", ce spécialiste de l’UFC-Que choisir pointe des "dysfonctionnements" dans l’application de la loi sur la mobilité bancaire.

De son côté, la Fédération bancaire française (FBF), l’association de lobbying des banques françaises, "regrette l’instabilité réglementaire", dans une déclaration transmise à l’AFP.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Crowdfunding immobilier : une collecte 2018 record, à 185 millions d'euros, en hausse de +83%
Crowdfunding immobilier : une collecte 2018 record, à 185 millions d’euros, en hausse de +83%

Le succès du crowdfunding immobilier ne se dément pas. En 2018, les 32 acteurs présents sur le marché du crowdfunding immobilier ont collecté 185 millions d’euros, soit une augmentation de 83% depuis 2017. Fundimmo a présenté son baromètre local du crowdfunding immobilier 2018. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région de France en termes de montants collectés avec un total de 47 millions d’euros.

SCPI PFO : nouvelle acquisition d'un immeuble mixte situé dans le centre-ville d'Aix-en-Provence
SCPI PFO : nouvelle acquisition d’un immeuble mixte situé dans le centre-ville d’Aix-en-Provence

PERIAL Asset Management, pour le compte de sa SCPI PFO, s’est porté acquéreur auprès d’une foncière privée d’un immeuble mixte situé dans le centre-ville d’Aix-en-Provence (13), pour un montant de 22 M€.

BNP Paribas REIM : changement de dirigeante à partir du 1er juillet 2019
BNP Paribas REIM : changement de dirigeante à partir du 1er juillet 2019

BNP Paribas Real Estate annonce la décision de Barbara Knoflach, Deputy Chief Executive Officer de BNP Paribas Real Estate et Global Head of Investment Management, de quitter l’entreprise. Nathalie Charles, 53 ans, rejoindra BNP Paribas Real Estate le 1er juillet 2019 en tant que Global Head of Investment Management. Sa nomination au poste de Deputy Chief Executive Officer sera proposée au Conseil de Surveillance de BNP Paribas Real Estate.

Souscriptions fermées pour la SCPI Novapierre Allemagne, capital maximal atteint
Souscriptions fermées pour la SCPI Novapierre Allemagne, capital maximal atteint

Mauvaise nouvelle pour les épargnants souhaitant investir sur la SCPI Novapierre Allemagne de Paref Gestion, son capital maximum statutaire a récemment été atteint. Il faudra donc s’orienter vers d’autres SCPI investissant en Allemagne. Depuis le succès du lancement de la SCPI Novapierrre Allemagne, l’offre sur ce secteur géographique s’est largement étoffée.

Rénovation des logements : l'agence publique simplifie les procédures
Rénovation des logements : l’agence publique simplifie les procédures

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public destiné à subventionner les travaux sur les logements privés, a fait part jeudi de mesures destinées à simplifier l’accès à ses procédures, alors qu’elle peine depuis des années à atteindre ses objectifs.

Sarthe : la LGV passe près de son château, il obtient plus de 700.000 euros
Sarthe : la LGV passe près de son château, il obtient plus de 700.000 euros

Le tribunal administratif de Nantes a condamné Eiffage Rail Express, maître d’ouvrage de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, à verser plus de 700.000 euros au propriétaire d’un château situé à Coulans-sur-Gée, près du Mans, et impacté par le trafic ferroviaire, a-t-on appris jeudi auprès de cette juridiction.

Où acheter un studio pour le louer ? Top 50 des villes les plus rentables
Où acheter un studio pour le louer ? Top 50 des villes les plus rentables

Vous souhaitez acheter un bien immobilier pour le louer ? Si vous souhaitez percevoir un rendement attractif, vous devez impérativement ne pas acheter trop cher votre bien. Ainsi, Paris est de fait, une des villes les moins rentables de France pour l’investissement immobilier locatif. Mais attention, le taux de rentabilité brut n’est pas tout, encore faut-il pouvoir trouver rapidement des locataires ! Détails.

Biens mal acquis : la justice ordonne un procès à Paris pour l'oncle de Bachar al-Assad (sources concordantes)
Biens mal acquis : la justice ordonne un procès à Paris pour l’oncle de Bachar al-Assad (sources concordantes)

Un juge d’instruction a ordonné un procès devant le tribunal correctionnel à Paris pour l’oncle de Bachar al-Assad, soupçonné de s’être frauduleusement bâti en France un empire immobilier estimé à 90 millions d’euros, a appris mercredi l’AFP de sources concordantes.

La loi PACTE élargit le champ des possibles pour les SCPI : panneaux photovoltaïques, espaces de coworking, SCI de SCI...
La loi PACTE élargit le champ des possibles pour les SCPI : panneaux photovoltaïques, espaces de coworking, SCI de SCI...

La loi PACTE, avec ses 220 mesures, change en partie la donne pour les entreprises et l’épargne retraite. A mi-chemin entre les deux, cette loi élargit également le champ d’action des SCPI, en leur permettant de détenir, à titre accessoire, des biens meubles et meublants. Panneaux photovoltaïques, location d’espaces de coworking, SCI de SCI, participations indirectes... L’ASPIM se félicite de ses nouvelles opportunités pour les SCPI.

L'artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet
L’artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet

L’artisanat du bâtiment a vu son activité progresser au premier trimestre 2019 grâce à une météo favorable, mais continue à prévoir une stagnation sur l’ensemble de l’année, répercutant le ralentissement de la construction de logements, a prévenu mercredi sa principale fédération.

Marseille : la Ville fait appel de l'annulation de son plan de rénovation des écoles
Marseille : la Ville fait appel de l’annulation de son plan de rénovation des écoles

La municipalité de Marseille a fait appel de la décision du tribunal administratif qui avait annulé en février son plan de rénovation à un milliard d’euros d’une trentaine d’écoles primaires via un partenariat public-privé (PPP) très critiqué, a-t-on appris mardi auprès du tribunal.

Crédits immobiliers : nette baisse des taux en mars, près du plancher historique
Crédits immobiliers : nette baisse des taux en mars, près du plancher historique

Les banques françaises ont nettement baissé en mars les taux d’intérêt des crédits immobiliers aux particuliers, leur niveau se rapprochant du plancher historique et restant proche de l’inflation, montre une étude mensuelle publiée mardi.